LECONTOURE



Actualité Où écouter AIRLINE Mobile Stabile Questions
réponses
Contact
English




LECONTOURE AIRLINE 200

Le son holographiques AIRLINE

On a tout repensé pour la musique et pour vous

La technologie AIRLINE impacte de façon spectaculaire tant le résultat d'écoute que la façon d'inscrire sans compromis l'enceinte acoustique dans un intérieur.
AIRLINE n'est pas "une enceinte de plus en bois verni" qui encombre le salon et qui n'est tolérée que pour sa "fonction sonore", bien au contraire. AIRLINE contribue à organiser l'espace vital véritablement à l'image de chacun sans compromettre l'écoute de la musique au plus haut niveau de qualité.

AIRLINE redéfinit espace et transparence

Le défi a consisté à concentrer les fruits de nos recherches pour proposer une nouvelle référence en matière de reproduction sonore, capable de maintenir le même degré de naturel et de transparence à tous les niveaux sonores en tout point de la pièce d'écoute.

- D'une part, les haut-parleurs, qui sont la source principale de la distorsion des signaux et des abérations de dispersion des sons des enceintes traditionnelles, sont utilisés de façon à annuler ces défauts et offrir une limpidité et une instantanéité sans équivalent.

- D'autre part, avec leur mise en oeuvre volontairement à proximité immédiate du mur arrière, les enceintes AIRLINE résolvent de façon élégante et discrète le dilemme qui se pose à tout amateur de musique et de très haute fidélité : voir son salon encombré d'enceintes positionnées à bonne distance des murs pour tenter de créer un espace sonore et assurer une reproduction non exagérée des basses fréquences.


LECONTOURE AIRLINE De nombreux mélomanes cherchent aujourd'hui à se détourner des contraintes imposées par ces enceintes classiques, les jugeant lourdes, encombrantes et inélégantes malgré leur finition parfois très luxueuse.

Les enceintes AIRLINE ont été conçues pour résoudre les difficultés que rencontrent les amateurs de musique et de haute fidélité face aux enceintes. En effet, depuis plus de quarante ans, la majorité des enceintes acoustiques sont conçues de la même façon et imposent aux utilisateurs un positionnement proéminent dans la pièce d'écoute, loin des murs, des coins, du sol, des baies vitrées et des meubles.

L'espace vital préservé

Les enceintes AIRLINE par leur positionnement à proximité immédiate du mur arrière, des murs latéraux ou d'une vitre, développent une image sonore holographique précise et stable, saisissante de réalisme tant par sa largeur que par sa profondeur. Dans cette position, l'espace de vie est complètement libéré et en cela, les AIRLINES contribuent aussi à créer le consensus au sein de la maison.

Une beauté intemporelle

Leur silhouette élégante et élancée, totalement intemporelle, cache en fait un projet extrêmement innovant qui transforme totalement le plaisir d'écouter en une expérience musicale unique. Les AIRLINES peuvent soit imprimer un style moderne soit disparaitre presque complètement derrière un canapé une chaise ou un meuble mi hauteur sans que cela ne nuise à la qualité de la restitution.

C'est cette nouvelle proposition sonore et esthétique que nous vous invitons à découvrir, pour vivre la musique enfin autrement.


Choisissez votre AIRLINE et sa couleur
blanc, perle, ardoise, noir, bleu Klein, lie de vin
  • AIRLINE 150
    2 voies, rendement 88dB, boomer 16cm + tweeter
    Diamètre 19cm, hauteur 92cm, base 23x23cm
    tous modèles: finition tissu

  • AIRLINE 150 Reference
    + câblage interne Lavardin Technologies Model CX

  • AIRLINE 200
    2 voies, rendement 89dB, boomer 20cm + tweeter
    Diamètre 23cm, hauteur 102cm, base 25x26cm
    tous modèles: finition tissu

  • AIRLINE 200 Reference
    + câblage interne Lavardin Technologies Model CX

  • AIRLINE 400
    2 voies, rendement 89dB, boomer 20cm + tweeter
    Diamètre 23cm, hauteur 102cm, base 25x26cm
    câblage interne Lavardin Technologies Model CX
    finition tissu
    + coffret mixte fibre/acier

  • AIRLINE 400 Signature
    + finition laquée 1000 coloris




"C'est en rencontrant les AIRLINES que l'on comprend qu'il s'agit d'une invention exceptionnelle.

Le design pur et chic magnifie la prouesse technologique et l'émotion de la musique.
Oubliez les enceintes traditionnelles.
Les AIRLINES trouveront naturellement leur place dans votre vie."
LECONTOURE AIRLINE 200


LECONTOURE AIRLINE 400 SIGNATURE
Lecontoure AIRLINE 400 Signature édition rouge lucide nacré


LECONTOURE AIRLINE 200

LECONTOURE AIRLINE 200


"Les innovations de rupture nécessitent de prendre conscience de toutes les idées dominantes, de se rendre compte que l'on est focalisé sur une voix unique afin de pouvoir mettre de côté toutes ces fixations et de pouvoir aller explorer ailleurs, "out of the box"... Un certain nombre de créateurs ne se rendent même pas compte qu'ils proposent tous les mêmes idées ou solutions, et qu'ils sont enfermés dans un comportement intuitif lié à des idées reçues ou des stéréotypes... "
Mathieu Cassotti
Chercheur en psychologie cognitive



LECONTOURE AIRLINE 200

LECONTOURE AIRLINE 200

LECONTOURE AIRLINE 200

LECONTOURE AIRLINE 200



LECONTOURE AIRLINE Photo Jay Sea
Concepts et Technologies : Forme et architecture

Une ligne d'esprit BAUHAUS

La forme des AIRLINES est la première chose que l'on remarque. Leur coffret cylindrique découle directement de sa fonction dans l'esprit Forms Follows Function.
Les coffrets classiques sont responsables de nombreux défauts : les faces sont sujettes aux vibrations et les assemblages créent de multiples points de réflexion de ces vibrations qui ne peuvent s'écouler librement. La planéité et le parallélisme des surfaces favorisent les réflexions parasites des sons connues sous les noms d'effet de bord, de baffle step et d'ondes stationnaires. Leur effet sur la qualité d'écoute est désastreux.
En recherchant la forme idéale dépourvue de faces planes ou parallèles, sans assemblage et résistant le mieux à la pression, la forme cylindrique est apparue parmi les plus intéressantes.

Le boomer-médium non bafflé

Quand nous avons définitivement adopté la position horizontale du haut-parleur principal, elle s'est naturellement imposée. Dans cette disposition co-axiale, l'émission du haut-parleur de grave/médium n'est perturbée par aucune surface réfléchissante: le bafflage et ses effets nuisibles sur la dispersion du son devient tout simplement inexistant.

Un coffret rigide et inerte

Le haut-parleur le plus générateur de vibrations se trouve dans l'axe vertical avec le sol pour référence de son mouvement; aucune intermodulation du coffret n'est plus possible. Contrairement aux enceintes classiques, la direction des vibrations est celle de la plus grande longueur du coffret. Les vibrations émises par le chassis du haut-parleur de grave/médium peuvent alors s'écouler librement sur les 92cm de hauteur du coffret. Tout au long de ce trajet, l'énergie est absorbée par la paroi cylindrique continue sans rupture dans l'amortissement. Cette paroi courbe de 16mm d'épaisseur, équivalente à un panneau (plat) de plus de 35mm, est composée de fibres continues et amortissantes de pin et de sapin dont la résonnance intrinsèque est virtuellement nulle.

Une absence totale de "son de boite"

Dans le cas, peu probable, où une partie résiduelle de cette énergie parasite devait être réfléchie à la base de l'enceinte pour remonter jusqu'au chassis du haut-parleur, c'est un trajet de 184cm que le signal aura du parcourir tout en s'affaiblissant progressivement. Dans une enceinte classique cette énergie, émise horizontalement dans un coffret vertical, ne parcourt que la circonférence de l'enceinte dans une ronde sans fin venant perturber l'émission sonore, sous la forme d'intermodulations, de flou et de résonnances contribuant à ce que l'on appelle "le son de boite".
Les AIRLINES en sont totalement dépourvues par conception. La résolution dynamique est hors du commun à tous les miveaux d'écoute.

Le système émissif

Des mesures classiques insuffisantes

Dans une enceinte traditionnelle, l'auditeur fait toujours face aux haut-parleurs. Tout naturellement, ces enceintes classiques sont étudiées, mesurées, analysées et controlées en plaçant un microphone à 1 mètre dans l'axe de leur tweeter. Les courbes de mesure décrivent leur comportement certes avec une grande précision mais dans un volume gros comme celui d'une balle de tennis devant elles en oubliant que partout ailleurs, plus bas, plus haut, à droite ou à gauche, la réponse de l'enceinte peut être tout à fait différente et présenter des accidents de plus de 20dB sur des plages entières du spectre. On comprend donc qu'avec de telles mesures comme étalon, il est bien difficile de décrire le véritable comportement d'une enceinte acoustique dans la pièce d'écoute.

Des haut-parleurs imparfaits ou mal utilisés ?

Les haut-parleurs à membrane conique sont très fiables et durables mais ils sont loin d'être parfaits. L'un des points les plus négligés de leur conception est la façon dont leur émission évolue avec la puissance sonore. Des distorsions mécaniques apparaissent avec l'augmentation du niveau sonore, au rythme des limites mécaniques qu'atteignent leurs éléments et matériaux constitutifs ainsi que leur assemblage. Ces distorsions mécaniques viennent s'ajouter au signal fourni pas l'amplificateur et rien ne peut plus les réduire.

On constate que ces haut-parleurs offrent tous, sans aucune exception, leur plus grande instabilité en fonction du niveau sonore dans un cône de diffusion qui s'ouvre de + et - 20 degrés dans leur axe émissif. C'est là que les distorsions harmoniques mécaniques sont concentrées. Avec ces membranes coniques,les premiers modes de torsion et de flexion apparaissent à partir de 100Hz et il en existe une centaine dans la bande passante utile. A chaque mode est associé une coloration et des distorsions, le message sonore est alors rendu confus ou agressif.

Nouvelles questions, nouvelles solutions

De ce constat et né notre premier prototype répondant simplement à cette question nouvelle :
pourquoi ne pas utiliser les haut-parleurs à cône dans le domaine où ils sont le plus stable en fréquences et le moins pollué par les distorsions mécaniques?
On peut aussi reformuler la proposition de la façon suivante :
pourquoi continuer à privilégier l'émission frontale des hauts parleurs alors qu'elle est la plus instable en fréquences et la plus chargée en harmoniques provenant des distorsions mécaniques en la projetant à la face des auditeurs?

Le boomer-médium à émission verticale

C'est ainsi que nous avons placé notre "boomer/médium" horizontalement au sommet de notre coffret cylindrique. Dans cette configuration, l'énergie instable, non linéaire et la plus polluée est émise verticalement et jamais en direction de l'auditeur. Il en résulte une réduction saisissante de la perception des artéfacts, des distorsions et des défauts consécutifs la fragmentation de la membrane. Il en découle une linéarité et une propreté singulière du signal, comme jamais libéré de distorsions et de duretés quel que soit le niveau sonore. A l'écoute on comprend que ce sont ces distorsions mécaniques non linéaires et corrélées au niveau qui sont à l'origine des duretés et de l'effet de "son projeté" des enceintes classiques.

Mais la position horizontale du haut-parleur principal a de nombreuses autres conséquences décisives :

1) Une réponse linéaire en tout point d'écoute

Quelle que soit la position de l'auditeur dans la pièce par rapport à l'enceinte, la réponse en fréquence reste similaire, dépourvue des accidents qui détimbrent les enceintes classiques. Ceci est tolalement impossible avec les enceintes classiques qui émettent uniquement dans un cône devant elles.

2) Des vibrations annulées par l'assise perpendiculaire au sol

La façon d'exciter les vibrations d'un coffret, avec l'effet de butée que procure le sol, est tout à fait différent, a fortiori dans notre cas avec un coffret totalement rigide et intrinsèquement inerte.

3) Le boomer relié sans filtrage

Du fait que les fréquences les plus élevées sont émises exclusivement verticalement, leur contribution au spectre émis pour l'auditeur est infime et leur filtrage peut être ré-envisagé jusqu'à être totalement supprimé . Le haut-parleur principal est donc connecté directement à la sortie de l'amplificateur, sans aucun filtrage sur le trajet du signal comme un haut-parleur dit "large bande". Ni la phase du signal ni le comportement sur les signaux transitoires ne sont donc affectés. Le haut-parleur de grave-médium des AIRLINES a un rendement élevé qui a permis, sans réduction sensible, d'amortir mécaniquement la membrane où se produisent les fractionnement d'autant plus fermement que son émission dans l'axe n'est plus comptabilisable par l'auditeur dans la réponse globale.

4) Les axes grave / aigu orthogonaux annulent toute intermodulation

Les fréquences aigues sont reproduites par le second haut-parleur, le tweeter . Naturellement, comme tout haut-parleur, sa réponse devient plus directive avec l'élévation en fréquence. Pour cette raison, et afin de conserver la plus grande finesse de reproduction possible, son axe d'émission est classique, disons presque horizontal. Il en découle que, les deux haut-parleurs ayant leurs axes d'émission placés orthogonalement, le plus perturbateur, le boomer agissant verticalement, ne vient jamais perturber le plus sensible, le tweeter, sur son axe horizontal.

L'importance de ce dernier point est d'autant plus frappante quand on mesure l'échelle des phénomènes qui sont en jeu dans un tweeter.
Si à la puissance maximum, sa membrane se déplace de moins d'un dixième de millimètre, la majorité de son travail réside dans des déplacements de l'ordre du centième (pour 40dB de dynamique) et du millième (pour 60dB de dynamique) soit le 1/10 eme de microns ! Pour garantir une dynamique convenable il faut donc s'assurer de la stabilité du tweeter à cette échelle sur l'axe horizontal.

A cause des mouvements des haut-parleurs de grave-médium dans le même axe et à proximité, cette condition est impossible à satisfaire dans des enceintes classiques. Seule l'orthogonalité des axes d'émission peut, si elle est bien mise en oeuvre, garantir la stabilité du moteur du tweeter sur son axe. C'est ce qui permet aux AIRLINES une restitution d'une limpidité et d'une subtilité singulière.

5) Une réduction totale de l'effet Doppler

Dans toutes les enceintes acoustiques classiques, le Boomer-médium a pour rôle de reproduire à la fois les fréquences graves et les fréquences médium avec la même membrane. Quand des fréquences très basses sont reproduites, le cône se déplace considérablement et les déplacements plus petits des fréquences médium sont alors accélérés et ralentits au rythme du déplacement du cône. Ceci provoque l'effet Doppler. Dans le cas des AIRLINES, l'effet Doppler est complètement annulé grace à la perpendicularité des émissions : l'effet d'accélération et de ralentissement est remplacé par un mouvement vertical totalement indécelable par l'auditeur. Il en découle une netteté et une précision lumineuse de la reproduction.

Une membrane stable et rigide

Le matériau utilisé pour le cône d'un boomer a une grande importance. Le papier ou la pulpe de cellulose donnent souvent d'excellents résultats. En revanche, ce matériau est hautement hydrophile ce qui explique l'immense variabilité du rendu musical en fonction de l'air du temps. Pour annuler ce phénomène nous avons choisi une membrane tissée en fibre de verre recouverte d'un verni d'étanchéité. C'est ce qui permet aux enceintes AIRLINE de conserver en toutes circonstances leur plus haut degré de vitalité.

Un boomer hermétique totalement silencieux

Un autre point important concerne l'herméticité de la membrane que procure le cache noyau. Nous avons constaté que sans cette pièce l'air contenu dans les enceintes pouvait s'échapper au rythme de sa compression et circuler autour de la pièce polaire en générant un bruit de souffle, comme dans une petite tuyère, qui vient brouiller le signal. Ce bruit parasite existe avec tous les haut-parleurs qui ont une ogive centrale fixe ou qui sont dépourvus de cache noyau. Pour les enceintes AIRLINES, il était impossible d'entacher la musique de ce bruit permanent.

Une suspension pérenne

Pour garantir la plus grande pérénité, la suspension périphérique du boomer est en caoutchouc synthétique. Les suspensions utilisant de la mousse polyuréthane compressée (souvent grise) non seulement ne sont pas hermétiques et génèrent des bruits dans leur déplacement mais en plus se dégradent et durcissent en quelques années, a fortiori exposées au chlore que dégagent les revêtements de sols ou les huisseries PVC ou au rayonnement ultra violet de la lumière solaire. Du fait de sa texture particulière, la suspension du boomer-médium des enceintes AIRLINE conservera ses caratéristiques mécaniques pendant des décénies.

Un tweeter du même diamètre que sa membrane

L'un des éléments générant le plus d'accidents dans la réponse d'un haut parleur d'aigu est le baffle sur lequel il est fixé, ou simplement même la plaque frontale qui permet de le fixer. Nous avons trouvé le système donnant à la fois une réponse musicale d'exception et une dispersion du son sous tous les angles.

Un tweeter infracardioide non bafflé

Grâce à son aimant miniature ultra puissant composé de terres rares, le diamètre du moteur du tweeter est encore plus petit que celui de la membrane. Cette membrane est maintenue sur 1 mm en périphérie et sa forme bombée déborde de 4 mm en avant de sa fixation offrant une émission totalement libre de toute réflexion sur 180 degrés verticalement et horizontalement. Il en résulte une dispersion extraordinairement large depuis la fréquence de recouvrement.

Une source quasi ponctuelle pour une mise en phase constante

La confusion "fictive" des deux haut-parleurs permet de maintenir une phase et un spectre cohérent dans tout l'espace d'écoute. Le boomer, placé à proximité d'un mur, acquière une diffusion infra-cardioide, et le tweeter se comporte exactement de la même façon ce qui garanti un indice de directivité sans rupture et la coincidence de la réponse en puissance acoustique avec la réponse en pression dans l'axe frontal. Autant le dire, ces performances de diffusion spatiale sont uniques dans toute l'histoire de la reproduction sonore.

Fini le fauteuil unique au centre des enceintes

Ces caractéristiques permettent une image sonore holographique à la fois large et précise alors même que l'auditeur peut se trouver en dehors de l'espace séparant les deux enceintes.
Il n'y a plus de point d'écoute privilégié, de "sweet spot" comme l'imposent virtuellement tous les systèmes d'enceintes acoustiques passés ou existants.

AIRLINE dans la pièce d'écoute

Les AIRLINES se comportent de façon très différente.des enceintes conventionnelles directives. Grace à leur rayonnement extrêment large, l'acoustique de la pièce d'écoute revêt une importance moindre. Les AIRLINES émettent l'énergie sonore sur un angle de 180 degrés et réduisent les réflexions sonores nuisibles à la création de la scène sonore. Tous les murs voient une quantité d'énergie égale et réduite de 80% par rapport aux enceintes directives classiques qui elles émettent toute leur énergie sur un angle de 30 degrés. C'est ce qui permet aux enceintes AIRLINE de construire une image véritablement holographique pour tous les auditeurs d'une même pièce.

AIRLINE repousse les limites acoustiques de la pièce d'écoute

Du fait de la diffusion égale dans toutes les directions, les défauts de la pièce d'écoute ne sont plus soumis aux surpressions que leur imposent les enceintes directives classiques. A très fort niveau, on est étonné de retrouver les mêmes sonorités, le même équilibre et la même limpidité de la musique qu'à très faible niveau : il n'y a plus d'effet de saturation acoustique du lieu.

Ajustement fin des aigus

Les AIRLINE 200 et 400 sont équipées d'un réglage de niveau de l'aigu pour adapter parfaitement l'enceinte au lieu d'écoute, si l'acoustique est très amortie, si les AIRLINES sont plus en retrait qu'elles ne devraient ou proches voir même derrière des rideaux.

A partir de 10 watts ...

Les AIRLINES n'ont pas l'excuse d'être difficiles à alimenter. Un amplificateur de 10 watts seulement peut déjà permettre un niveau sonore réaliste. En revanche, une chose est certaine, seuls les meilleurs amplificateurs et une mise en oeuvre rigoureuse de toute la chaine permettront de révéler le véritable potentiel émotionnel dont elles sont capables.

Une connection invisible

L'impact visuel du câble de liaison est réduit au minimum gràce au bornier placé dans la base, sous l'enceinte. Il n'y a donc jamais de câble (ni le câbles secteur ni le câble réseau des enceintes dites "sans fil" ou "connectées) qui pend derrière l'enceinte.
Le style épuré des AIRLINES est naturellement magnifié.

Une stabilité parfaite

"Trois points définissent un plan". Pour garantir une stabilité parfaite, la base des AIRLINES est équipée de seulement trois patins, deux devant et un derrière. Deux autres patins à l'arrière, ne reposant pas sur le sol, limitent l'angle de basculement de l'enceinte si elle venait à être bousculée. Ces patins de forme ronde garantissent un contact tangent quasi ponctuel au sol sans provoquer les dégas que lui infligeraient irrémédiablement des pointes.

Un évent Bass Reflex silencieux

C'est aussi dans la base que débouche l'évent de l'enceinte dont l'accord à faible facteur Q suit nos nouvelles règles de calcul. L'évent met en communication l'intérieur de l'enceinte avec la zone d'écoute. Grâce à cette disposition face au sol, les bruits, les résonnances intrinsèques à ce type d'accord et le son contenu dans le coffret ne sont plus projetés vers l'auditeur et sont réduits de 90%. C'est à cette seule condition qu'un accord reflex pouvait être implémenté dans une enceinte Lecontoure. Pointer un évent dans la direction de l'auditeur aurait été à notre sens, une désastreuse faute de conception ajoutant un bruit permanent au signal musical.

Un filtre comme posé au sol

Les vibrations et des champs magnétiques ont un effet désastreux sur les circuits électroniques analogiques et numériques. En positionnant le filtre répartiteur dans la base, au plus loin des haut-parleurs et au plus près du sol, il est comme posé directement au sol pour un minimu de perturbations.


à suivre ...

Lecontoure
CEVL 42, Rue de la République - 37230 Fondettes - France
tel +33 (0) 247 49 70 92 - fax +33 (0) 247 49 70 91
Copyright 2008-2016 © CEVL Marketing Dpt. All rights reserved
www.lecontoure.com